octobre 21st, 2008

Palets de dame

10.21.2008 · Posted in CUISINE, douceur, sucré

Ce week-end, allez savoir pourquoi, me sont revenus en mémoire les palets de dame que je mangeais petite, en Alsace, pour mon goûter. J’ai la vision très nette de ces palets derrière la vitrine du boulanger et de leur glaçage parfait, fondant.

Comme dans l’ouest je n’ai jamais rien revu de tel, j’ai décidé qu’il fallait en fabriquer immédiatement pour me souvenir mieux.

Dans ces crises de nostalgie et d’envie soudaine, seule Tante Marie peut m’aider. J’ai retrouvé « la pâtisserie de Tante Marie » chez ma grand-mère il y a quelques années, c’est un ouvrage pour les bonnes ménagères des années 50 qui recueille absolument toutes les recettes désuettes dont on peut humainement se rappeler.

Evidement Tante Marie connaissait les palets de dame même si elle n’y met pas de glaçage (ce doit être une manie alsacienne le glaçage car il y en avait aussi sur les pains au chocolat et j’ai été très déçue de découvrir que ce n’était pas l’usage dans l’ouest, ça m’a gâché 50% du plaisir de manger de pains au choco). Par contre, j’ai retiré les raisins de corinthe de la recette originale pour éviter les questions du genre « c’est quoi les trucs noirs là dans les gâteaux« , mais c’est une hérésie, j’en conviens.

Alors, rien de plus facile à faire, jugez plutôt:

Oui, j’ai une belle nappe en plastique transparent pour ne pas tâcher ma nappe en tissu… c’est mon petit côté Tante Marie.

ET aussi : on peut ajouter une c. à s. de rhum dans la pâte, ou mieux dans le glaçage, c’est meilleur!

Vous aimerez peut-être aussi :