patiences

16.01.2009 · CUISINE, douceur, sucré

Tellement simples à réaliser que le nom de ces biscuits vient probablement des 15 petites minutes à patienter devant le fourneau. Juste, je vous conseille de faire de petites noix de pâte sur la plaque, comme la surface se craquèle, on dirait des macarons anciens.

C’est simple à la maison, pour faire face à la demande, je double les doses

Vous aimerez peut-être aussi :

31 commentaires sur “patiences”

  1. Faites ce soir, bloguées en suivant, un seul résumé : ces pauvres biscuits ne passeront pas la nuit !!!
    Merci !

  2. Oups, je n’avais pas vu la date de publication du commentaire d’Adele…. Desolee….. J’essayerais une autre fois avec 10′ de cuisson :-)

  3. Euuuuuh, question a Adele : comment avez-vous fait pour qu’ils soient moelleux a l’interieur? Moins de temps de cuisson? Les miens sont delicieux (merci pour le recette!) mais une fois refroidis, ils sont durs comme des croquets provencaux….

  4. Ils sont beaux et ils sont bons! Croquant dessus et moelleux à l’intérieur… Un délice!

    Une version menthe-chocolat est en train de cuire… On verra le résultat.

  5. absolument simple, top, délicieuses ces patiences! zestes orange, citron, mandarine… je vais tenter le chocolat prochainement! elles ont un délicieux goût de reviens-y! merci pour cette recette!

    celles des dips sont aussi fameuses!

    félicitations pour tout ce travail, continueeeeeez!

  6. kokeliko dit :

    alOha …FélicitatiOn pour ce magnifique blog …J’ai été tenté par ces patiences et je les sors tout juste du four .J’en ai goûté c’est excellent j’ai mis du zeste d’orange par contre les miens sont restés collés à la feuille sulfurisée et on dirait que ce n’est pas cuit dessous . il n’y a pas de coque en dessous . Est ce normal ?????

  7. j’ai remplaçé le citron par un zeste d’orange et j’en ai cuit quelques uns avec des pepites de chocolats maison…
    HUMMM!!!

    ça va étre trop bon

  8. laurence dit :

    J’aime beaucoup votre livre

    Cela dit , je viens de faire les patiences , un délice .

    N’ayant pas de citron sous la main j’ai opté pour un zeste de mandarine avec un  soupçon d’amande amer  , L’aspect est superbe et ma cuisine embaume .

    merci

  9. Et hop ! Voici ma 2ème recette tambouille.

    Très simple, j’ai ajouté un peu de fleur d’oranger, très bon, très parfumé …

    Cependant attention il faut les enlever de la plaque lorsqu’ils sont encore tiède, moi j’ai laissé refroidir et ca a été difficile. Effectivement les biscuits durcissent vite, mais très bon ce matin trempé dans mon café !

  10. Oups je n’ai pas encore laissé de commentaire alors que je les ai deja faites 2 fois .

    Une tuerie  j’ai parfumé ma 2 fournée a la fleur d’orangéer . C’est pret en quelque minute et ca remonte tres bien le moral des maris facteurs qui rentrent du boulot trempés ^^

  11. Bénédicte dit :

    Je ne sais pas pour la conservation car j’en ai fait ce week-end et ils ont été engloutis en peu de temps. Allez, j’ai quand même eu le temps d’y goûter et je me suis également régalée. Et vu le temps qu’on met pour les faire et la complexité de la recette, je ne vais pas me gêner pour en refaire viiiiiiiite.

  12. Salut les filles,

    J’ai testé vos impatiences hier, un vrai régal!! Je pense qu’il foit y avoir moyen de les faire à la noix de coco ou à l’amande aussi!

    En tout, une vraie réussite! Elles n’ont pas fait long feu!!

  13. adopté!……..ça aura certainement du succès ici!…..

  14. A peine lu et déjà essayé, c’est dans le four, cela cuit …

  15. Déjà un best-seller à la souche,  ces petites gourmandises!
    "Impatiences" serait plus approprié comme nom parce que même les quelques minutes nécessaires pour qu’elles refroidissent sont un peu trop longues.
    ;o)

    Et puis on peut varier les plaisirs: remplacer le zete de citron par du zete d’orange ou de bergamote, ou aussi ajouter des graines d’anis vert et je suis sûre que si on met de la vanille, c’est délicieux aussi!

     

  16. La dernière fois que j’en ai fait, je visais l’aspect de celles de la "grandes épicerie", toutes lisses, de toutes les couleurs,  mais elles étaient beaucoup moins belles.
    Il faudra que je reéssaye.

  17. Avec ces proportions vous avez combien de "patiences" à peu près ;)

    Merci

  18. une vingtaine… environ

  19. "Patiences" : parce qu’il faut attendre ce week end avant de pouvoir essayer la recette ;-)

    Sinon ca se conserve combien de temps (dans le cas où il en reste bien sur !) ?

  20. largement une semaine dans une boite en fer, mais attention, ces biscuits deviennent vraiment durs.

  21. j’ai fait ces "patiences", pour l’aspect, bon, j’ai vvu mieux, mais pour le goût… très bon. merci pour cette recette ‘et pour les autres ça va de soi….)

  22. un seul mot: miam!!!

  23. j’arrive là par hasard… sûrement un plaisir du palais toutes ces recettes… mais déjà un plaisir des yeux de les lire… merci ! :-)

  24. Je connaissais juste les Impatiens, les fleurs qui poussent même à l’ombre et très longtemps mais les patiences, jamais entendu parler, c’est beau ce nom de gâteau, ça sent bons les temps ancienset c’est plus poétique que les gracieux "pets de nonnes". Alors en plus si c’est express, c’est pour moi! MIAM!

  25. Tu es bien optimiste, Clo!
    Ici, une fournée dure… allez, un soirée!
    ;oD
    Et même s’ils sont durs: c’est une tuerie trempé dans un thé, une tisane…

  26. dans un thé… bien sûr

    mais as-tu essayé au fond d’un triffle, l’(im)patience juste un peu trempée de "eierliquör"… ?

    pour mémoire (pour les autres) triffle = des couches dans un verre,

    on commence par le fond : biscuits, fruits (éventuellement un peu au sirop) et on termine par de la custard (genre crème anglaise) si le verre est très haut on recommence ;-)

  27. bé on n’a pas fini d’en manger, des patiences, à la souche!
    ;oD

  28. s’ils ont l’apparence de macarons anciens alors jles testerai c’est sur! je suis de tte façon incapable de faire de beaux macarons lol! merkkkkkki

  29. J’ai trouvé une autre recette et, apparemment, pour avoir cet aspect, il faut laisser crouter comme les macarons (sauf qu’ici c’est une nuit, d’où le nom de « patiences »).
    J’essaye cela ce week-end :)

Vos commentaires