gratin dauphinois

12.05.2010 · CUISINE, plat principal, salé

Une recette hyper basique pour soirées fraîches… en même temps, ça et une salade verte et c’est succès assuré : avec le temps qu’il fait, il faut bien se réchauffer !

Pour tout vous avouer, 15 / 20 min avant la fin de la cuisson, j’ouvre le four et je saupoudre de fromage rapé… ça donne un dessus croustillant/moelleux et bien parfumé, mais je compte sur vous pour ne rien dire aux spécialistes, il y a des ligues très rigoristes sur le sujet ;-)

Vous aimerez peut-être aussi :

17 commentaires sur “gratin dauphinois”

  1. Le gratin dauphinois c’est des pommes de terre Bintje, du lait entier, de la crème fraîche épaisse, beurre, du sel un soupçon de poivre et on frotte avec une gousse d’ail le plat de cuisson. Si en plus on le fait cuire dans un four de cuisinière à bois c’est merveilleux. Recette de ma belle-mère qui était de Voiron. Je rajoute que cette région d’élevage était riche et que la cuisine traditionnelle s’en ressentait.
    Quant à nous dans les monts du Forez, région beaucoup plus pauvre on se contentait du plat de pommes de terre au four…ainsi :
    Pommes de terre bintje tranchées, ail, laurier et thym, sel et poivre, eau et le dimanche on rajoutait sur le dessus avant cuisson quelques tranches de poitrine de porc. Le plat était porté avant la messe dominicale dans le four du boulanger et quand midi sonnait au clocher du village chacun faisait la queue devant la boulangerie pour récupérer son plat, son pain et de délicieuses pâtisseries rustiques…mais les pommes de terre aux four avec du bouillon de poulet c’est pas mal aussi.

    • Whaaaa :-) merci pour ce témoignage ! C’est génial de nous confier ces traditions… ça fait rêver à notre époque réputée pour son individualisme
      Si j’ai mis le lien du bouillon vers le gratin dauphinois, c’est que cette recette finalement ancestrale ne figure pas (encore) sur Tambouille, mais que depuis qu’un de mes fils est diagnostiqué intolérant au lactose, nous avons adopté de nouvelles façons de faire (souvent délicieuses) et cette espèce de Tian de pommes de terre en fait partie.
      à bientôt pour d’autres histoires (je file sur votre blog)

  2. Pascalus dit :

    Bonjour,

    C’est certainement délicieux, mais…

    Parce que ce ne doit pas être du n’importe quoi lorsque l’on indique sérieusement des recettes, qui plus est ; celles de nos grand-mères. Même si parfois on peut jouer avec… Pour juger de l’intérêt d’un site et d’un blog sur la cuisine, ou d’un livre de recettes ; je commence par regarder une célèbre recette simple de base. Par exemple :

    J’ai vu votre recette de gratin dauphinois. Hors, il ne doit jamais y avoir de fromage, (même si on fait ce que l’on veut), (comme le gruyère râpé, que beaucoup de gens confondent avec l’emmental râpé d’usines françaises ; beurk…), ni comté, ni aucun autre fromage, ni oeuf, ni lardons, (encore moins fumés), ni jambon, ni oignons, ect… (J’ai même vu que certains y mettent de la béchamel !!!). Bref, c’est l’amidon des pommes de terre qui donne l’impression qu’il y a du fromage et qui est le liant pour faire tenir la sauce. On essaye d’éviter la muscades qui tue la finesse de gout des pommes de terre ; parce que ce qui lui donne son complément de gouts dans les assiettes, c’est la viande et son jus, ou sa sauce, qui ne doivent pas être trahis. Pourquoi vouloir que ce gratin soit fortement gouteux, ou très fortement relevé, puisque c’est un accompagnement ? Sinon, et avec d’autres façons de faire, cela reste un « gratin », mais pas un « dauphinois » digne de ce nom.

    En France on comprend trop souvent : Gratin = Fromage. Ce qui est faux. Gratin = Gratiné, avec ou sans fromages.

    Recette abrégée, (vous chercherez les proportions sur des sites sérieux) :

    Pommes de terre (bintjes…) épluchées puis lavées AVANT d’être coupées, (et surtout pas lavées après, sinon vous supprimez l’amidon qui sert à faire tenir la sauce). Coupez-les en tranches fines, (pas aussi fines que des feuilles de papier !) et précuisez-les dans du lait, (attention ; cela peut attacher et déborder facilement). Salez. Poivrez si vous le souhaitez, (pas nécessaire). Vous pouvez ajouter un tout petit peu de muscade râpée, mais je le déconseille. AUCUN autre épice. Frottez un plat à four avec une gousse d’ail, (ont peut en mettre un peu dans le lait ; je le fais), Versez les pommes de terre et le lait dans la plat, en laissant de la place pour les autres ingrédients et parce que le gratin va gonfler un peu en cuisant. Ne vous fiez pas à l’aspect liquide, car l’amidon va épaissir la sauce en cuisant. Mettre dessus de la crème fraiche épaisse et beaucoup de morceaux de beurre, (si vous voulez faire attention à votre ligne ; en mangez moins que prévu, ou mangez autre chose). Laissez gratiner à température moyenne (180 degrés) et au milieu du four, (50 minutes à 1h15…). Si votre four est petit, ou qu’il grille trop rapidement les aliments : Mettre une feuille de papier aluminium pour couvrir complètement le plat pendant la cuisson, en veillant à ce qu’elle ne touche pas la préparation, pour qu’elle ne se colle pas sur la sauce pendant qu’elle cuit. Retirez cette feuille environ 15 minutes avant la fin de cuisson, pour laisser dorer.

    L’une des meilleures façons de l’apprécier, c’est avec un rôti et son jus. On peut exceptionnellement s’autoriser à mettre une ou deux… saucisses campagnardes dans le gratin avant de le passer au four. C’est divin, mais pas traditionnel.

    Bon appétit !

    • ouhlala… mais vous devriez faire un blog ;-D
      bien conscientes de ne détenir aucune vérité et gardiennes d’aucunes tradition,
      nous partageons ici simplement des choses que nous faisons (cuisine ou autre)

      Un peu comme à un coin de table avec une bonne amie, en papotant on échange nos façon de faire

      mais merci pour la leçon!

  3. Et encore, le coup de la créme c’est pas faissable !

    Du lait et des patates, qu’ont ce le disent  !!!

     

    Bon il faut dire qu’avec de la creme qq lardons et un bon morceau de cantal, c’est quarement trop bon, mais c’est plus le même plat :)

  4. Promis, je garderai le secret pour le fromage râpé, je fais pareil…

  5. Et je fais pire encore : je mets du comté entre chaque couche de pommes de terre ! J’en fais un demain, merci de m’y avoir fait penser.

  6. arghhh ! je vois très bien ce que ça peux donner… vite du comté !

  7. Vite fait, bien fait, nous avons testé ce soir, il est délicieux. Merci pour la recette

  8. Ah oui tu m’étonnes le gratin c’est un hit! Et là je pensais peut-être me refaire une petite soupe pour passer le week-end… mais là en fait tu me fais changer d’option! Merci!

  9. Tu rajoutes des tranches d’échine de porc par-dessus, salées et poivrées, qui cuisent aussi longtemps que les patates et tu obtiens le plat préféré de Don P.
    Marche très bien également avec les côtes, de porc ou de veau.

  10. Bon, là, La Trollette, les puristes du gratin dauphinois, il faut les empêcher de lire. Il s’améliore de commentaire en commentaire, ce gratin ! Merci pour l’idée en tout cas.

  11. delphine dit :

    A la moitié je mets des oignons émincés et une bonne couche de fromage rapé…et hop pour l’autre moitié de patates! Chez nous, on l’appelle le gratin Delphinois!

  12. Ah mais puriste ne fait pas vraiment partie de mon vocabulaire (je ne sais pas si j’ai une seule fois suivi une recette ou n’importe quel autre protocole à la lettre) et puis Don P est Camarguais donc les Dauphinois, il s’en balance et pour finir, c’est THE recette donnée par sa Môman alors hein c’est celle-là qu’elle doit être la vré!
    ;oD

  13. Et ben moi la specialité de mon chéri (il a trouvé ça dans un livre de recettes tradis un jour qu’il était chargé de preparer le repas avant que je ne rentre avec des copains) à la fin de la cuisson bat un oeuf en omelette ou p’tet bien 2 ,verse dessus le temps que ça gratine c’est joliment doré et bon  !!

     

  14. ce qui est bien avec ce plat c’est qu’il peut cuire plus….cela m’arrive de l’oublier et il est succulent!!!!!!!!!!!

  15. J’ai testé il y a qq jours le gratin de "pommes de terre "(pour ne pas le nommer "dauphinois et ne pas brusquer les puristes !!) à l’aillet !!! En ce moment , chez moi dans le sud ouest ,l’aillet est sur tous les étals ! Un régal que cet ail frais , fraichement poussé !!On peux y ajouter tts sortes de variantes jambon ,lardons , bacon , gruyère ou pas … j’ai retenu l’idée du comté !!! Je vais essayé avec des fromages ariégeois …. de goût assez … prononcé!!!!Biz Clo http://babethluquette.canalblog.com/archives/2010/05/index.html

Vos commentaires