8 commentaires sur “cerises au sirop”

  1. Je sais, c’est mal, mais j’ai trouvé une solution d’extrême paresse ou détresse pour conserver les fruits. Je monte dans le cerisier avec mes barquettes vides de fraises, je les remplis des cerises sans queues, directement et sans même les laver, je congèle.  Les clafoutis faits avec les cerises pas décongelées, sont bien meilleurs qu’avec les cerises en bocaux. Comme je n’ai pas lavé les cerises, elles ne sont pas mouillées et ne se collent pas entre elles. Si je veux une compote, je cuis les cerises dans un petit sirop, au fur et à mesure. C’est bien aussi d’avoir des bocaux tout prêts à l’emploi, mais je n’ai plus le courage, je suis vieille maintenant ! Je fais la même chose avec les mirabelles.

  2. oui mais mon congélo est trop petit (ou trop rempli) et abrite déjà ses 3kg de cerises équeutées pour l’hiver. Cette année c’est par panier de 15kg qu’on les ramasse ;-) Et la stérilisation dans l’étuve de l’AGA… c’est juste trop facile

  3. haaaaaaaan…
    au prix du kilo de cerises (moches) dans la capitale, je songe très sérieusement à mettre deux cerisiers sur le balcon!
    En plus je pourrais faire hanami…
    Bon, et si on n’a pas d’autocuiseur, on stérilise comment?

    Anne > je trouve aussi que les clafoutis sont meilleurs avec les congelées que celles en bocaux :o )

  4. En fait les cerises cette année, viennent d’être hachées menu  ainsi que la totalité du jardin, la moitié de la toiture, les volets roulants  par un orage de grêle assez terrifiant ! Quelques instants de belle frayeur, et de chouettes contacts après, avec les habitants du quartier. Bien plus efficace que la fête des voisins pour se rencontrer ! La Trollette, bien d’accord avec toi, je n’achète JAMAIS de cerises, quitte à ne pas en manger certaines années. On arrive tout de même généralement, à en manger au moins une fois chez les uns ou les autres, à volonté, sous un arbre, et ça suffit à mon plaisir.

  5. oups… l’orage a grondé… mais plutôt comme une pluie tropicale, c’était même chouette, rien d’inquiétant par ici ! Quelle tristesse, tout ces dégats aux premiers beaux jours…

  6. flo(sans blog) dit :

    chez moi, c’est mon mari qui si colle, mais  lui  il fait méthode simple : sucre  au "pif "au fond  du bocal , cerises sans queue(quand même !) au dessus, un peu d’eau de robinet fraîche jusqu’au trait et hop !!! dans le chaudron de papi !! thermomètre dedans et  c’est  parti pour l’ébullition …après le temps …faudrait que je lui demande ( je suis sûre qu’il le sait) et refroidissement dans le chaudron et v’là une 20taine de bocaux pour l’hiver !!!!!

  7. nous on les mange dans l’arbre…on les accroche à nos oreilles…et qqfois j’arrive à en faire un clafoutis!

    ais je garde ta recette pour un jour!!

    et puis j’aime bien ton dessin!

    bon we

  8. Bouououououh !!! et pourquoi nous on en a pas cette année ?? 3 qui se courraient aprés et que les merles mangent avant même qu’elles murisent !! pour être punis de ce que l’année dernière y en avait trop ??? mais on en a tellement fait profiter les copains…alors ????

    L’histoire des pots de chapelure…. c’est plutôt sympa, ça me fait penser à toutes les étrangères qui passaient chez nous et qui voulant faire une recette (ecrite en français) croyaient que quand on disait une c.à café ou une c.à soupe de quelque chose il fallait mettre en vrai du café ou de la soupe ……

    Je vous trouve d’humeur bien gaie en ce moment le fan club et bien industrieuses aussi, moi c’est horrible, je stocke idées, materiaux pour …..plus tard !!!!

Vos commentaires