salé

Riz en rouge

03.19.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

Comme j’ai (Chris) bien vu que vous appréciez les recettes rice-cooker, en voici une nouvelle, simple et efficace.

Elle marche bien aussi avec du riz semi-complet ou riz brun qui est toujours un  peu sec à mon goût… la sauce tomate lui redonnant un peu de moelleux.

Et si on n’a pas de rice-cooker, on peut le faire à la casserole, mais il faut surveiller !

Ah! J’oubliais: on peut ajouter un peu de beurre ou d’huile d’olive pour éviter que ça n’attache au fond du rice-cooker

Et aussi, chez moi les verres font 250ml et le pot de coulis de tomate 425ml

Vous aimerez peut-être aussi :

Choux de Bruxelles au four

03.12.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

Braisés au four, encore un peu croquants, miam ces petits choux sont un régal !

Dans l’AGA cuisson dans le four du haut au premier cran (plat bien au fond du four)

et chez Chris… où certains sont encore un peu rétifs aux choux de Bruxelles, le plat qui passe au four ressemble plutôt à ça (comme ça tout le monde est content!)

 

Vous aimerez peut-être aussi :

les graines de courge

03.05.2012 · Posted in CUISINE, salé

Ok, si on m’avait dit, il y a encore 2 ans que je serais fan de graines de courges, j’aurais sûrement rigolé. Pour moi, pour manger des graines de courge, il fallait avoir un gilet en peau de chèvre, des tresses et des sabots.

… bon, en fait, ce n’est pas nécessaire.

D’abord c’est plutôt bon « nature » et carrément très bon quand c’est légèrement grillé à la poêle ou au four. Ensuite, en terme de qualités nutritionnelles ça ne doit pas être trop mal et je suis justement en quête de trucs sains pour l’apéro (parce que quelque chose me dit que le tryptique TUC, saucisson, apéricub à fait long feu). Et enfin, pour des graines à grignoter à l’apéro, le prix est très abordable (aux environ de 12 euros le kilo en coop bio).

Bref, j’ai adopté la graine de courge! Pour attirer les petites papilles de mon entourage, je m’en suis aussi servis pour faire une sorte de gâteau apéro « sain ».

Pour les faire il vous faut 5 min + 15 min de cuisson et:

  • 70g de graines de courge
  • 100G de graines de sésame (semi-complètes si possible)
  • 100G de farine (la T110, c’est bien)
  • 50G de poudre de noisette
  • 2 bonnes c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 oeuf
  • 2 à 3 c. à soupe d’eau
  • une pincée de sel
  • une pincée de curry

On mélange tout sans trop se poser de question, on étale sur une plaque à pâtisserie et on passe au four à 180°C 12 à 15 min

Après on casse en morceaux (on peut pré-découper avant cuisson) et on sert à l’apéro! Il se conservent très bien en boîte hermétique.

Vous aimerez peut-être aussi :

Riz façon Tambouille

02.21.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

En rentrant de la piscine, on a faim, c’est comme ça…

Il a donc fallu inventer un truc pour qu’en rentrant de la piscine, en fin de journée, il y ait un « bon dîner, tout prêt » (« et pas une soupe! ») selon le cahier des charges que m’ont fermement suggéré les nageurs qui m’accompagnent.

Comme ce jour là, il y avait une envie de champignons noirs dans l’air, j’ai rempli mon rice-cooker en fonction des goûts du moment, je suis partie nager et en rentrant, hop, il n’y avait plus qu’à le mettre en marche. Le temps que la table soit dressée, c’était prêt et tout le monde a trouvé ça très bon! Ouf.

J’ai fait des variantes depuis, en ajoutant notamment du poireau, c’est pas mal non plus…

Vous aimerez peut-être aussi :

Tambouille Burger WE Challenge 25&26 Fevrier

02.20.2012 · Posted in astuce, CUISINE, la vie de Tambouille, salé

Et si on se faisait un nouveau petit challenge ? Orienté cuisine pour une fois ;-)

Voici l’idée : Puisqu’en ce moment c’est la Hamburger’Mania, pourquoi ne pas nous aussi, bousculer Ronald, et se faire un Week End dédié au (bon) Hamburger ?

Sous toutes ses formes, basic, classique, rock&roll, fashion, bio ou pas, veggie, de luxe, détourné, spécial enfants, Fishy, sucré, une sauce, une astuce, etc…  tout est bon, du moment que ça se rapporte au Hamburger.

Comment jouer avec nous?

  1. Les 25 et 26 Février, sur le mur facebook de Tambouille, venez publier un statut avec votre Hamburger en photo (ou sans) et/ou un lien vers votre blog si vous en avez un. Dans le statut, en quelques mots, expliquez votre recette, votre astuce ou votre assemblage
  2. Tout au long de ce Week-End, tout le monde vote en « likant » ou « en commentant » les statuts de tous ceux que l’on trouve vraiment chouettes (pas de limite). On a le droit de faire voter sa mère, ses copines, ses enfants, son patron.
  3. Tambouille offre au Hamburger qui remporte le plus de likes et commentaires (on additionnera les deux) un Torchon Garnier-Thiebaut créé par Clotilde
  4. Si le/la gagnante est d’accord on illustrera la recette gagnante pour la mettre sur Tambouille
  5. Des questions?

Et comme plus on est de fous plus on rit… faites passer l’info à vos amis ;-)

 

Vous aimerez peut-être aussi :

les endives -fiche technique-

02.17.2012 · Posted in CUISINE, salé


Comme vous l’avez certainement remarqué l’endive a ses fans, et ses « détracteurs »… son amertume (très atténuée au fil des ans pourtant) lui est parfois reprochée (le plus souvent par les jeunes palais). L’amertume est en effet une saveur très particulière qu’il faut apprendre à apprécier, un marqueur de « maturité » en quelque sorte ;-)

L’endive consommée comme crudité, permet de pallier la presque absence de salade verte pendant hivers.

Elle est très faible en calories, riches en vitamines et contient du sélénium (comme les flocons d’avoine) oligo-élément anti-oxydant et « apaisant » c’est grâce à lui que la sensation de satiété est allongée.

L’endive (ou chicon pour les gens du Nord) est un légume d’hiver, on en trouve dès le mois de septembre (mais là… c’est vraiment de la culture forcé) sa saison plus naturelle est plutôt de début Novembre à fin Mars.
Essayez de trouver des endives de pleine terre… vous verrez, ça n’a rien à voir ! Le goût est plus subtile, l’amertume en général beaucoup moins forte et surtout stable, si vous les cuisez, ça ne va pas s’accentuer.

Pour les préparer, il suffit de leur couper la base un peu rosée et les passer rapidement sous un filet d’eau froide.

Pour les conserver, tout simplement dans un endroit frais mais impérativement au noir (sous peine de les voir verdir et devenir vraiment amères) couvrez les d’un torchon sombre par ex.

et pour les recettes d’endives sur Tambouille… Clic!

Vous aimerez peut-être aussi :

farce pour poulet (sans lait)

02.10.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

Une découverte assez récente pour moi, préparer une farce pour les volailles ou les viandes blanches, en fait ce n’est vraiment pas compliqué et ça donne tout de suite une sacré allure au repas (en plus d’être super bon) La plus part des recettes que j’ai consulté utilisaient du lait, je le remplace simplement par le jus ou le bouillon des légumes que j’incorpore à ma farce.

Salez poivrez et « massez » le poulet avant de le mettre au four, la peau sera toute croustillante ! N’hésitez pas à lui rendre visite pendant la cuisson, tournez le un peu, arrosez le si besoin, et à mi cuisson entourez votre poulet des légumes prévus pour l’accompagner.

Ne jetez pas la carcasse ! pensez au bouillon maison !

Recette AGA :  dans le four du haut plat à rotir glissé sur le premier cran, 1h30 en retournant la bête de temps en temps, prolonger éventuellement dans la bas du four du bas, ou laisser en attente dans l’étuve

Vous aimerez peut-être aussi :

Une soupe un peu chinoise

02.06.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

En ce moment, c’est LE repas du soir en vogue à la maison!

Complet, avec pas mal de légumes mais sans trop de proteines (animales) ce qui colle bien pour un dîner (selon les bons conseils de notre ami nutritionniste). C’est rapide à faire lorsque l’on rentre d’une journée de boulot et ça réchauffe bien!

Parfois je rajoute quelques lardons, un reste de poulet ou des champignons noir séchés, ré-hydratés pour varier un peu les goûts, mais la base reste la même. Bref, à vous de faire votre Tambouille!

 

Vous aimerez peut-être aussi :

les poireaux -fiche technique-

01.27.2012 · Posted in CUISINE, salé

Nous avons dans l’idée de préparer pour Tambouille des fiches produit, Ni spécialistes  ni botaniques, mais plutôt des histoire de saison, particularités, trucs et astuces et bien sûr, comme toujours ici, les commentaires pour partager vos idées et savoirs.   Alors voici la première : le poireau.

Le plus classique des légumes d’hiver puisque sa vraie saison va de Septembre à Mars, bien sûr on le trouve toute l’année, mais  c’est tellement plus savoureux de vivre avec son époque ;-)

Dans le même genre d’idée, (pour avaler moins d’engrais et de pesticides et autres merveilles technologiques) on ne peut que vous encourager à le préférer local raisonné ou bio, mais bon, le quotidien va parfois plus vite que nous ;-) . Surtout que  le poireau reste toujours un légume économique.

En ce moment, j’en rapporte de belles brassées du marché. L’idéal est de les nettoyer en rentrant et en tout cas le même jour. On coupe les petites racines blanches et on enlève ce qui est vraiment trop vert foncé (plus fibreux et plus fort en goût). Ensuite on le fend presque jusqu’au bout et on le passe sous l’eau pour faire tomber les particules de terre. Pour terminer on le coupe en tronçons de 10 à 15 cm ou en rondelles de plus en plus fine à mesure que le vert fonce.
Si on l’utilise uniquement en rondelles, on peut aussi le nettoyer en les faisant tout simplement tremper.

On égoutte bien, éventuellement on sèche avec un torchon et on peut cuisiner ou mettre de coté pour plus tard.

au réfrigérateur : les tronçons bien égouttés dans un sac à surgelé laissé ouvert, les poireaux en rondelle,prêts à être utilisés, comme la salade, dans un sac en coton. Ils se gardent chez moi une bonne semaine.

au congélateur : coupés en rondelles dans un sac. conservation au moins 2 mois.

et bien sûr pour les recettes poireaux Tambouille, c’est clic clic !

Vous aimerez peut-être aussi :

Soupe betterave radis noir

01.23.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

oui, oui, vous avez bien lu ! C’est la saison des radis noir, et mon maraîcher m’en glisse toujours un ou deux en plus dans mon panier. J’ai beau trouver ça super à la croque à l’apéro, extra en amuse bouche, rapé avec un peu de sucre et du vinaigre blanc, j’ai tout  de même un peu de mal à en venir à bout d’un mercredi sur l’autre (mon jour de marché). J’ai essayé cuit autour du poulet… Autant avec la betterave crue, c’était réussit, autant pour le radis noir… je ne vous le recommande pas ;-D

C’était sans compter les idées invraisemblables de ma maman…

(recette testée et refaite même depuis !)

Edit du Mardi matin : MG me signale que j’ai oublié la cuillère à café de curcuma !

 

Vous aimerez peut-être aussi :