japonais

Yakitori de poisson et nouilles Udon

07.04.2012 · Posted in CUISINE, plat principal, salé

Comme d’autres blogueuses, nous avons été contactées par Tanoshi pour participer à un jeu concours autour des recettes japonaises. Ce qui est amusant, c’est que au moment du mail, nous étions justement en pleine période Japan, sushi et maki, raviolis, algues et brochettes yakitori. A croire que le monsieur de Tanoshi regarde par nos fenêtres ;-D.

Nos conversations téléphoniques tournaient souvent autour de  « tambouillable ou pas, le sushi ? » Nous avons donc tout naturellement accepté de jouer … et du coup, on s’est dit OUI : les recettes japonaises sont  Tambouillable !

Du coup, un de ces quatre, on vous raconte comment on cuit le riz sushi, roule les maki et coupe le poisson (si vous êtes Japonaise ou puriste, tournez les talons… ça va être façon Tambouille…)

Premier produit testé : le kit brochettes Yakitori.
Impec. Il suffit de faire mariner le poisson dans la sauce, on pique en brochettes (ou pas), on fait griller, on réchauffe les nouilles (pré-cuites) et on arrose de soja et sésame. Des bol asiatique, des baguettes et… Miam !

Voici donc la recette « maison » des brochettes de poisson yakitori (pour 2 ou 3 personnes -comme le kit)

Et pour les jours pressés : deux filets de poisson (blanc ou saumon) et le kit brochettes Yakitori Tanoshi, Pour 2 personnes, Prix : 4,95 € (nouveauté bientôt visible sur leur site)

Notre recette vous plait : votez pour nous CLIC !

Comme souvent quand je (Clo) cuisine un truc ‘tout fait » ou en kit, je regarde la composition, j’en déduis la recette et je refais maison avec mes ingrédients. En fait, je trouve que les kits sont une très bonne façon de démystifier un plat exotique, un tour de main mythique, etc. Je fais par exemple maintenant des macarons maison après avoir appris grâce au kit Alsa, des tortillas mexicaines après avoir acheté les kits en supermarché, etc.

Pour les 2 ou 3 copines d’AGA voici la recette adaptée : saisir les morceaux de poisson marinés sur la plaque de droite protégée par un bake-o-glide (ça fait comme une plancha, vous verrez c’est génial!)

Vous aimerez peut-être aussi :

Higuma

02.01.2011 · Posted in CUISINE, la vie de Tambouille

Une de nos cantine favorite lorsque l’on est en vadrouille à Paris c’est Higuma: restaurant japonais 32bis, rue Saint Anne, authentique, bon marché et délicieux. La semaine dernière encore Clo et moi, accompagnées d’une troisième comparse, avons traversé Paris à pied, by night, pour aller dîner chez Higuma et on s’est dit qu’il fallait partager cette bonne adresse.

Ici pas de sushi mais des soupes (lamen), des raviolis vapeur/grillés, et des nouilles sautées.Pour environ 12 euros par personne (entrée + plat) on est servi très vite et il ne vient à personne l’idée de réclamer un dessert tellement les portions sont copieuses.

Tous les plats sont fait sous les yeux des clients par une armées de marmitons japonais afférés.

nouilles sautées inguma

Attention c’est vraiment une cantine, la déco est rustique et le service sans amabilité excessive… et quand vous avez avalé votre dernière bouchée, on vous fait comprendre gentillement que, là, il va falloir y aller. Car à la porte d’autres clients attendent, beaucoup d’autres (si vous le pouvez, arrivez tôt).

Bonus de Clo : En fait, il existe deux autres Higuma, plus bas vers le palais Royal, au bout de la rue du fbg St Honoré, en face de la fontaine. Il sont par leur décors, un peu moins authentiques… mais tout aussi déroutant dans leur fonctionnement : Leur carte est plus large que dans celui de la rue St Anne,  mais bien que voisins ou presque et communicants par le sous sol, certains plats sont disponnibles dans l’un mais pas dans l’autre. C’est comme ça.

Donc si vous voulez une soupe, et votre copine du boeuf grillé… et bien l’une va dans l’un et l’autre à coté, hein ?

… en fait, au lieu de me faire fuir, ce genre de bizarreries, quand je les sent authentiques me font rire, et je m’en régale.

Vous aimerez peut-être aussi :