laine

Pieuvre au crochet

12.05.2012 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

Un cadeau qui a fait sensation chez nous pour les petits et même pour les plus grands:

la pieuvre au crochet!

pieuvre crochet

Réalisées en grosse laine, au crochet 9, en mailles serrées, elles sont rapides à faire (1h30 pour la tête, 10 à 15 minutes par « tentacule » et 20 minutes pour le fond).

Il faut donc réaliser une tête, 8 tentacules et un fond

Pour la tête, on procède un peu comme pour un bonnet:

On commence par le sommet: une chainette de 3 mailles, on repique dans la 1ère maille pour fermer la boucle. On travaille ensuite en escargot en tournant et en piquant dans les mailles du dessous.  Sur les 3 premiers rangs on fait 2 mailles serrées dans chaque maille « du dessous ».

Sur les 4 rangs suivants, on fait 2 mailles serrées dans la même  maille, et  sur les 3 mailles suivantes 1 maille dans chaque maille, puis à nouveau 2 mailles serrées dans la même maille…etc

Sur les 3 rangs suivants, on fait 2 mailles serrées dans la même  maille, et  sur les 10 mailles suivantes 1 maille dans chaque maille. puis à nouveau 2 mailles serrées dans la même maille…etc

Sur les 10 rangs suivants, un maille serrée dans chaque maille.

Sur les 5 derniers rangs on réduit d’une maille toutes les 12 mailles.

Pour les tentacules, le principe est le même:

On fait une chainette de 3 mailles, on repique dans la 1ère maille pour fermer la boucle. On travaille ensuite en escargot en tournant et en piquant dans les mailles du dessous.  Sur les 3 premiers rangs on fait 2 mailles serrées dans chaque maille « du dessous ».

Sur les 5  rangs suivants, un maille serrée dans chaque maille.

Sur les 7 derniers rangs on réduit d’une maille toutes les 20 mailles.

Pour le fond, on réalise un disque (dans une couleur contrastée par exemple: ici deux restes de pelotes associées pour faire un fil épais)

On fait une chainette de 3 mailles, on repique dans la 1ère maille pour fermer la boucle. On procède ensuite en escargot en tournant et en piquant dans les mailles du dessous.  Sur les 3 premiers rangs on fait 2 mailles serrées dans chaque maille « du dessous ».

Sur les 7 rangs suivants, on fait 2 mailles serrées dans la même  maille, et  sur les 3 mailles suivantes 1 maille dans chaque maille, puis à nouveau 2 mailles serrées dans la même maille…etc…

pieuvre au crochet - détail

Lorsque toutes les pièces sont réalisées, on rembourre la tête et les tentacules et on assemble avec une aiguille le fond et la tête.

Puis on coud les tentacules: placer la première, puis la seconde « en face ». Placer ensuite les 2 suivantes de façon perpendiculaire aux 2 premières et enfin les 4 dernières dans les 4 intervalles entre les 4 premières.

Enfin, on ajoute les yeux qui sont coupés dans du tissu. Il s’agit de 4 ronds collés à la colle à bois (ça fonctionne très, très bien)

et voilà!

Vous aimerez peut-être aussi :

trousse au crochet, fluo touch!

09.21.2012 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

je n’avais pas crocheté de l’été et je commençais à avoir des fourmis dans les doigts… mes crochets me faisaient de l’oeil aussi.

C’est une photo sur Pinterest qui a fait tilt et m’a donné envie de m’y remettre. Un projet parfait pour recommencer: rapide, avec une touche de fluo, en mailles serrées.

Comme j’avais à peu près ce qui faut en ce stock, je me suis lancée assez vite, je l’ai crocheté avec des fils beaucoup plus gros que le modèle d’origine (pour aller plus vite!):

  • un crochet n°8
  • une aiguille à laine
  • un zip (turquoise chez moi),
  • de la laine grise (qualité Himalaya Hero grise, trouvé chez Myrtille pour celles qui habitent dans le grand ouest, elle est très agréable à crocheter et j’adore son rendu : 4,40 euros la pelote de 100m)
  • de la laine Fluo, trouvée chez Phildar, pelote que j’ai divisée en 3 pelotes pour crocheter 3 brins ensembles
  • un mélange de 3 laines gris clair, trouvé dans mes stocks, crochetées ensemble

pour procéder, le tuto présenté sur pure loisir est vraiment parfait (clic!) il est réalisé par Sabine du blog Anisbee, et on peut retrouver différentes déclinaisons couleur sur son blog ici (clic)

Je n’ai pas procédé de la même façon car je voulais une forme un peu différente, pour pouvoir ranger des crayons. Je vous mets prochainement un diagramme de ma version.

Vous aimerez peut-être aussi :

Sac en crochet chic…

03.07.2011 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

… largement inspiré de celui édité par la maison Gérard Darel: en pleine crochet-mania, ce sac ne pouvait que me taper dans l’oeil!

Je l’ai donc pris un peu comme un défit, et me suis finalement prise au jeu car il est très agréable à crocheter.

Je sais que le process de fabrication des sacs façon Darel a largement été diffusé sur la toile, mais comme je n’ai pas trouvé exactement ce qui me convenait (surtout dans le traitement des poignées) et que les copines n’arrêtent pas de me demander comment faire, voici une fois pour toutes les explications, à ma façon :)

(diagramme en pdf en fin de post)Pour ce sac, il faut un crochet n°9 et 400 mètres de fil. La laine mérinos ou les mélanges coton acrylique fonctionnent très bien.

Soit vous trouvez un fil épais, soit comme pour ce sac-ci vous crochetez plusieurs fils en même temps (ici 3 fils de pelotes de 110 mètres, j’ai donc acheté 12 pelotes)

Le sac s’assemble à l’aiguille.

Les poignées sont des poignées en cuir trouvées à la Droguerie (8 euros la paire environ)

les liens se terminent par des pompons « glands » glissés dans les boucles.

les poignées sont accrochées à 4 pièces crochetées (voir schéma plus haut ou dans le pdf en fin de post).

Les losanges sont entourés au point de chainette (piquer directement dans l’ouvrage)

Le sac est doublé d’une toile coton coupée sur mesure une fois la sac terminé. Il est assemblé à la machine puis cousu à la main sur le sac au point invisible.

Bon, et le point noisette, me direz-vous, comment fait-on? Et bien rien ne vaut une vidéo:

Et pour celles qui veulent imprimer, c’est possible:

Ici le diagramme au format pdf

Ici le détail des pièces à réaliser au format pdf

Vous aimerez peut-être aussi :

Guirlande

02.14.2011 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

J’avais flashé sur l’image d’une guirlande accrochée à une porte, et de blog en site… je l’ai perdue… c’est probablement pour cette raison que ces petits cœurs de crochet m’ont autant trotté dans la tête.  Alors, en prenant mon premier café au soleil, j’ai aligné quelques cœurs en chutes de laine colbert et en moins d’une demi heure une guirlande accueillante se balançait sur ma porte ( j’aurais préféré une jolie ficelle de chanvre… mais ma bobine s’est cachée !)

comme j’ai pris des notes en crochetant mes petits coeurs, vous  gagnez un mini tuto

Happy St Valentin <3

edit : grâce à Galet&Galette (merciiii) , j’ai retrouvé l’image inspiratrice (clic !)

Vous aimerez peut-être aussi :

Echarpe « loop » au crochet

01.14.2011 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

echarpe en boucle au crochetParce que je sortais de la grippe que j’avais passé sous ma couverture préférée, qui m’inspire beaucoup et parce que j’avais envie de quelque chose de bien chaud, doux et coloré, j’ai crocheté cette écharpe « en boucle ». C’est très rapide à faire, deux soirées suffisent.

ça donne ceci:

Elle est faite au crochet 9, en brides (ce qui explique qu’elle soit très rapide à réaliser). Il suffit d’associer 2 laines et de les crocheter ensemble, cela donne des couleurs chinées et permet d’avoir une laine plus grosse… c’est aussi une bonne façon de terminer ses pelottes!

et pour finir voici ma source d’inspiration. J’aime particulièrement la façon dont les couleurs sont associées, ce qui n’est pas aussi facile qu’il n’y parait:

Vous aimerez peut-être aussi :

mes bricoles au crochet (livre chouette)

12.15.2010 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine, LECTURE

En farfouillant au rayon le moins littéraire de ma libraire ;-) , j’ai decouvert le deuxième livre d’Isabelle kessedjian « mes bricoles au crochet » et vraiment, je l’ai trouvé super.

livre crochet isabelle kessedjian

Très clair, avec des projets variés très chouettes et globalement j’ai eu l’impression qu’ils avaient l’air plutôt rapides à réaliser. Je me suis immédiatement dit que c’était certainement un livre particulièrement adapté pour celles qui se sentent débutantes et réclament de l’aide. Pour les projets il y a des diagrammes bien sûr, mais aussi pour apprendre, des explications très clairement écrites, comme si une amie était là pour vous expliquer quoi faire.

De retour à la maison j’ouvre ma boite mail pour écrire à Isabelle et lui demander si elle accepterait de répondre à quelques questions et si elle serait OK pour qu’on présente son livre sur Tambouille… et là, je trouve un mail d’Isabelle qui nous demande nos adresses, justement pour nous l’envoyer en remerciement de l’histoire des fanions !!! Dingue <3 C’est quand même magique la vie des blogs !

Voici nos questions et les réponses d’Isabelle (clic pour aller voir son blog)

Quand as-tu appris à faire du crochet et qui t’as appris ?
Ma grand-mère maternelle m’a élevée, car j’ai perdu ma mère très jeune. C’est elle qui m’a appris à crocheter quand j’avais environ huit ans, au Mexique.


Existe-t-il une boisson « spécial crochet  » ?
Pas vraiment, chacun a ses préférences. Perso, c’est thé la journée, Campari orange à l’heure de l’apéro (avec modération pour continuer à compter les mailles !).

T’arrive-t-il à toi aussi de te faire traiter de « mémère » quand tu sors ton crochet ou tes aiguilles ?

Au contraire ! Toutes les mamies m’abordent quand elles me voient crocheter dans le bus. Je fais plein de belles rencontres. C’est bien plus efficace que d’aller promener le chien !


Et tes proches, que pensent-ils de ce genre d’occupations ?

La fameuse phrase : « C’est du Isa tout craché ! ». Mes garçons adorent. Quand je crochète, ils s’installent avec moi sur le canapé, un de chaque côté, et ils crochètent aussi. Comme le plus jeune a encore du mal, je lui ai appris à tricoter avec ses doigts.

Et comme Isabelle entraine dans sont sillage toutes celles qui ont les doigts qui les démangent, sous l’impulsion de Lorencel,  un blog collectif « mes petites bricoles » a rapidement vu le jour pour que celles qui réalisent des « bricoles » puissent partager leurs réalisations
Est-ce que tu crochètes/tricotes dans ton lit ? Dans ta voiture ? Dans les salles d’attente ? Au boulot ?
Je crochète partout ! Pour moi, la ligne 13, c’est que du bonheur : c’est tellement bondé que je peux crocheter debout, le pied enroulé autour de la barre.
Quel est l’endroit le plus spéc’ où tu as crocheté ?
Dans mon lit, sous la couette, avec des crochets lumineux.

Quel est le truc le plus stupide que tu as réalisé en crochet/tricot/couture ?
Un slip.

Et le truc le plus virtuose ?
Il est en cours. Mais comme c’est pour mon prochain livre, je n’ai pas le droit d’en parler. Juste un indice : c’est bleu et ça roule.

Si tu avais un seul projet à proposer à quelqu’un qui débute vraiment, ce serait lequel ?
Une belle pomme rouge. C’est fastoche, c’est rapide et c’est joli à croquer.

Un vrai bon plan pour dégotter de la laine ?
Volez-la ! Non, je plaisante ! Je recommande la Barisienne de Bergère de France. Comme elle est en 100 % acrylique, elle possède la tenue nécessaire pour les sacs, les objets de décoration, etc. Elle n’est pas chère, avec de nombreux coloris qui (très important) sont suivis d’une année sur l’autre. Et la commande en ligne fonctionne super-bien chez Bergère de France.


As-tu une anecdote sympa à propos de la création de ton livre ?

J’ai réinventé le Paris-Roubaix ! Mango a confié la relecture de mon livre et les diagrammes à Marie Pieroni, qui habite à côté de Roubaix. On a passé des heures au téléphone à fignoler le moindre détail. Du coup, nous sommes devenues copines sans jamais nous rencontrer pour de bon.

Et dans la vraie vie, quel est ton métier ? A-t-il un rapport avec le crochet ?
La création est ma « vraie vie » puisque j’ai la chance d’en vivre. Mes peintures et mes réalisations sont commercialisées par Le coin des créateurs. Je donne aussi des cours de peinture et de sculpture. Depuis une quinzaine d’années, mon Atelier terre de sienne accueille une centaine d’élèves par an (enfants et adultes). En tant qu’artiste, je dispose de plusieurs moyens d’expression. Le crochet en est un, mais je travaille aussi la peinture, le dessin, le papier mâché, la mosaïque, la sculpture…

Qu’est-ce qui t’inspire pour créer ?
Les circonstances et les objets du quotidien. À la base de chacune de mes créations, il y a toujours une histoire que je me suis racontée. L’inspiration me vient aussi chaque fois que j’aborde une nouvelle technique ou découvre une nouvelle matière.

Qu’est-ce qui t’agace dans la création ?
Je suis profondément agacée par les gens qui ne créditent pas les créations qu’ils mettent  sur internet, voire qui les copient. Non seulement c’est illégal, mais c’est irrespectueux ; c’est également oublier que les artistes ont eux aussi besoin de gagner leur vie.

Quel genre de fille est-tu ?
Je suis for-mi-da-ble ! Sérieusement, j’aime que la vie soit emplie de fantaisie, mais je suis très rigoureuse dans mon travail, toujours soucieuse de faire mieux.

Es-tu du matin ou du soir ?

Résolument du matin. Je me lève chaque jour à six heures. Là, je suis reposée, fraîche, pleine d’idées.
Es-tu plutôt solitaire ou plutôt « tribu » ? Solitaire. J’ai besoin d’être concentrée pour travailler, trouver des idées, développer ma créativité… Et puis mes Piou sont tellement turbulents qu’ils font fuir tous mes fiancés !

Cela dit, je suis très attachée à ma famille et j’adore rencontrer des gens, que ce soit tout simplement en papotant dans le bus ou lors des salons, des expositions, etc.

Et enfin, une trouvaille en matière de blog à nous révèler ?

http://leblogdecomydz.fr/

merci Isabelle :-)

et pssiiiiit:  Isabelle passe à la télé aujourd’hui mercredi dans l’émission « comment ça va bien », elle doit plus ou moins apprendre à Stéphane Bern à faire du crochet !

 

Vous aimerez peut-être aussi :

Chouettes !

12.07.2010 · Posted in BRICOLAGE, laine

encore un blog anglo saxon qui regorge de merveilles et ce matin , devinez quoi ??? Presque des hiboux !!!

chouettes en feutrine

Je vous encourage vivement à fouiller les archives de Bugs and Fishes, c’est un univers Joyeux, créatif et coloré très inspirant et pour celles qui ne bricolent pas, presque tout est sur Etsy :-)

Vous aimerez peut-être aussi :

papillons au crochet !

12.06.2010 · Posted in BRICOLAGE, crochet, laine

Il y a quelque mois, en vadrouille à Paris pas bien loin de Kiliwatch, Chris et moi étions tombée en arrêt devant des papillons encadrés dans une vitrine… et bêtement, nous les avions photographiés sans demander de qui, quoi où…

papillons au crochet

Et là à l’instant, je viens de les croiser ! Ils viennent ce ce site : Oeuf ! clic clic, il y a plein de jolies choses là bas :-)

Vous aimerez peut-être aussi :